APPLI POUR LES PROS

> A NE PAS RATER !

SECURI+

 

Publié par 83-629

Les trois thèmes du débat sans langue de bois sur la sécurité, une émission de ANEWS SECURITE :

  • Sécuriser la cérémonie d’ouverture des JO, un cauchemar ?
  • Le CNAPS sert-il vraiment à quelque chose ?
  • Les gardes du corps, le déclin ?

Avec :

Christian Prouteau (fondateur du GIGN)
Guillaume Farde (expert sécurité, défense et intelligence économique)
Mickael (spécialiste sécurité privée blog 83-629.fr)
Mustapha Abba Sany (président de l’Organisation des Professionnels de la Sécurité Événementielle)
Cédric Paulin (secrétaire général du Groupement des entreprises de Sécurité)
Christophe Bonamy (directeur associé de Sentinel et secrétaire général du Syndicat des Entreprises Françaises de la Protection Physique des Personnes)

Une émission Agora Médias
Directeur de la publication : Michaël Lejard
Directeur de la rédaction : Alexandre Carré

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
Une refonte totale est nécessaire il y a un gros travail en profondeur surtout au niveau interne du système de l'état et du passage des informations. Quant au CNAPS est-ce utile d'argumenter le dissoudre et repasser la main à la DGSI . Bon courage Monsieur Prouteau. Je précise entre parenthèses que pendant les jeux du Brésil en 2016 le village olympique était sous la responsabilité d'une société privée israélienne.
Répondre
P
la difficulté de recrutement dépendrait donc du nombre d'heures de formations? Mais alors, qu'est ce qui expliquerai le départ des agents chaque année de la profession? Au vu du débat, on sent malheureusement que rien de probant ne sera fait d ici 2024. A mon sens l'état fera en sorte de palier a ce déconvenue d'agents en faisant venir de l'étranger un bataillon de volontaire ou d'affecter temporairement des fonctionnaires, réservistes, retraités de la gendarmerie ou police via un énième décret spécifique.
Répondre
H
L' a t'il seulement déjà été ?
Répondre