Selon les premiers éléments de la (très) longue enquête, Jimmy et Giovan auraient été molestés par les agents de sécurité de l’établissement qui les avaient invités à ne pas se rendre sur la piste de danse avec un verre à la main.

Les deux hommes, évincés de l’établissement, auraient alors appelé leurs deux autres frères, Tony et Fabrice, à la rescousse. A leur arrivée, une violente bagarre aurait éclaté à coups de poings, de matraques et de gaz lacrymogènes. Et de coups de feu aussi. Les trois agents de sécurité - trois frères - ont ainsi été atteints par des balles. L’enquête n’a pas permis de déterminer les auteurs des tirs même si Fabrice et Tony ont été désignés comme les tireurs. Aucune preuve matérielle n’a permis de le confirmer.

L’affaire remonte à près de dix ans mais sera jugée cette semaine au tribunal correctionnel de Nancy. Tony Vairelles, ancien attaquant international français, et ses trois frères, Fabrice, Giovan et Jimmy sont suspectés d’avoir tiré et grièvement blessé trois vigiles de la discothèque des "4 As", à Essey-lès-Nancy, dans la nuit du 22 au 23 octobre 2011. L’ancien joueur du RC Lens, désormais âgé de 48 ans, nie les faits pour lesquels il a déjà passé cinq mois en détention provisoire.

Le système de vidéosurveillance n’a pas davantage donné de réponse puisque la cassette présente dans le magnétoscope contenait des images d’un concert des Enfoirés. Les trois agents de sécurité sont également jugés pour violences aggravées dans cette affaire.

 

Tag(s) : #Revue de Presse
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :