Je vous propose une lecture d'une "note" concernant les 5 ans de régulation du monde de la sécurité privée (2017-2022), écrite par Cédric Paulin (Secrétaire général du GES).

 

SOMMAIRE:

  • 1 La poursuite d’une réforme initiée sous le précédent quinquennat de François Hollande : finaliser le dispositif réglementaire sur l’armement (circa 2017-2018).
  • 2 Vers la définition d’une nouvelle politique publique de la sécurité privée ? Une « politique des rapports » permettant de maîtriser le temps et l’appropriation des sujets (circa 2018-2020) 
  • 3 La loi du 25 mai 2021 pour une sécurité globale préservant les libertés 
  • 3.1 A la recherche du temps perdu : regagner, trop vite, le temps perdu 
  • 3.2 Entre les deux mon cœur balance : un ensemble de « petites mesures » qui posent laquestion du contrôle versus continuum, de la défiance versus confiance 
  • 3.3 « Ô temps suspens ton vol ! » : l’évolution du CNAPS, le contrôle de la formation et lepérimètre du livre VI du CSI
  • 4 Pause : en quoi la crise sanitaire n’a pas fourni un nouveau contexte au moment de traduire lapolitique des rapports en la loi « Sécurité globale » ? (circa 2020-2021)5 La course contre la montre pour appliquer la loi « Sécurité globale », mais aussi préparer, nouveau sujet, les Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024 (circa 2021-2022) 
  • 5.1 Appliquer au maximum la loi « Sécurité globale » 
  • 5.2 Anticiper les JOP Paris 2024 : comment le faire à la suite de la loi « Sécurité globale » ? 
  • 6 Et maintenant ? (circa 2022...) 
  • 6.1 Finir l’application de la loi « Sécurité globale » : de 2022 à ... ? Focus sur la sécurité incendie. 
  • 6.2 Reprendre certaines mesures de la « politique des rapports » ? Focus sur la garanti financière. 
  • Conclusion 

Bonne lecture !

Tag(s) : #cnaps

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :