APPLI POUR LES PROS

> A NE PAS RATER !

SECURI+

 

Publié par 83-629

Un député du MODEM a réagi dans le cadre des Mesures d'urgence pour la protection du pouvoir d'achat débattu au sein de l'assemblée  nationale, notamment sur l'article 4.

Dans un article 4 de ce projet de loi, il incite les branches à se livrer à des négociations salariales pour revaloriser les seuils conventionnels inférieurs au SMIC, l'objectif étant, à terme, la résorption totale des situations de minima de branche inférieurs au SMIC. Il s'agit ainsi de résoudre un problème qui ne date pas d'hier mais dont l'ampleur s'est récemment accentuée.

Le MODEM et la SECURITE PRIVEE

Député Nicolas Turquois, Séance en hémicycle du mercredi 20 juillet 2022 à 15h00:

Au groupe Démocrate, nous considérons que les dispositions de cet article fourniront un nouvel outil majeur de répartition de la valeur en conservant l'approche par branche qui permet à la fois de limiter la concurrence injuste entre entreprises d'un même secteur et de définir un horizon de progression pour les salariés : ils pourront monter en compétences grâce à la formation professionnelle tout en obtenant des hausses de salaire. Les branches qui comportent des coefficients de rémunération inférieurs au SMIC seront ainsi incitées à réformer leur grille salariale, ce qui nous semble particulièrement prometteur.

Le constat, déjà largement pris en compte par le précédent gouvernement, est le suivant : sur 171 branches, 42 % disposent déjà de grilles conformes, au-dessus du SMIC ; certaines se trouvent en difficulté du fait de l'augmentation très rapide du SMIC ces derniers mois et procèdent à des régularisations ;

Une quinzaine seulement ont des grilles largement en dessous du SMIC et ce nouvel outil va favoriser la discussion en leur sein – nous pensons en particulier à la branche de la sécurité privée.

C'est grâce à cette approche collective que nous aboutirons à une meilleure répartition des salaires et à une vraie montée en gamme des compétences des salariés, ce qui se soldera par des progrès pour le pouvoir d'achat de chacun.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
E
Bonjour,<br /> Je suis actuellement en train de rédiger mon mémoire et j'aurais souhaité si possible connaître l'auteur de cet article ainsi que les sources utilisés afin que je puisse les indiquer.<br /> Merci, <br /> Cordialement
Répondre
8
l'auteur de l'article c'est moi,<br /> la source est le site de l'assemblée nationale , issue de la séance en hémicycle du mercredi 20 juillet 2022 à 15h00. Propos tenues par le Député Nicolas Turquois
O
Bonjour,<br /> Peu importe que la convention collective prévoit des catégories à un taux horaire inférieur au SMIC car la loi oblige l'employeur a payé le salarié au minimum au taux horaire du SMIC.<br /> La loi s'impose aux employeurs.<br /> Faites respecter vos droits !<br /> Cordialement.
Répondre
K
Bonjour <br /> le problème c'est qu'il y a plusieurs coefficients (123,130,140) qui sont en dessous de SMIC et donc (théoriquement) payés au SMIC, donc plus aucune évolution pour les premiers "grades", on passe des formations, on prend de l'ancienneté, mais on reste payé au minimum. C'est décourageant.
M
Ca commence à stresser pour les jeux olympique et la coupe du monde de rugby
Répondre