Face à la pénurie de candidat et à la difficulté de recruter, un géant de l'aéronautique et de la défense ne demande aucun diplôme, aucune expérience.
Seules comptent les compétences détecter en passant une série de tests.

Une méthode novatrice
Faire des points au centre d'un rond, coller une gommette à la pince... Des gestes qui ressemblent à ceux effectués avec minutie sur des circuits électroniques. "Je ne suis pas du tout du domaine de l'informatique et de l'électronique et pourtant j'ai des connaissances et des notions que j'ai acquises", explique Émile, demandeur d'emploi, dans la vidéo en tête de cet article.

Tous postulent pour Thalès. Le géant français de l'électronique compte embaucher ainsi 250 personnes en Ille-et-Vilaine. Les candidats avec un diplôme d'électronique manquent. Aucun problème, l'entreprise a son centre de formation.

Leur future mission : travailler sur de l'électronique pour la défense ou l'aérospatiale.

À ce nouveau poste d'opérateur, ils toucheront 1750 euros par mois sans les primes. Et désormais, ils le savent, ils pourront continuer de se former, progresser, évoluer.

Et pour la sécurité privée ?

Il serait simple d'embaucher sans CV, car de toute manière le recrutement se fait souvent "a minima" au niveau de la rémunération (que vous soyez débutant ou ayant 20 ans d'expérience dans la sécurité, vous aurez le même coefficient de salaire à l'embauche).

Car ne nous voilons plus la face, la sécurité privée embauche dans la grande majorité des "cartes valides". Les qualités et l'aptitude réel arrivent bien après et ne sont absolument pas rédhibitoires pour l'embauche.

Avec la grande pénurie de main-d'œuvre, les sociétés de sécurité embauches de l'agent de sécurité au Kilo, et n'est absolument pas dans la qualité.

Du coup, un recrutement sans CV est pertinent, plus rapide. Il ne suffirais au candidat de fournir uniquement sont numéro de carte professionnelle valide.

Arrêtons de faire miroiter des processus sévère et pointus sur le recrutement : les sociétés de sécurité privée prennent le plus souvent "ce qui vient".

Tag(s) : #actusecu
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :