Le 3 août dernier, on apprenait, sans grande surprise il est vrai, que l’ancien numéro 2 du secteur de la sécurité privée en France, Néo Sécurity, était repris par Fiducial, groupe français d’expertise comptable et de services aux entreprises.

Cette arrivée dans le secteur de la sécurité privée d’un acteur dont ce n’est pas le cœur de métier n’est pas une révolution dans le marché global de la sécurité. En effet, depuis quelques années, on assiste, notamment dans celui de la sécurité électronique, à l’apparition de nouveaux gros acteurs dont la sécurité n’est pas le cœur de métier.

 

Que penser de l’arrivée d’un néophyte dans le secteur ?


Fiducial a-t-il l’intention par son arrivée d’apporter quelque chose au secteur ? Je ne le crois pas. L’entrée de Fiducial dans le secteur n’est rien d’autre que du pur business. Est-ce en soi une mauvaise chose ? Non. Mais l’entrée d’un néophyte dans un secteur qu’il ne maîtrise pas en est une. Cela montre, à mon sens, que quiconque peut, dès lors qu’il y a des liquidités, pénétrer un nouveau secteur, aussi sensible que peut être le secteur de la sécurité.

 

 

Le reste de l'article: http://www.jerome-laurent.net/archive/2012/08/05/fin-de-l-epilogue-neo-security-qu-en-penser.html

Tag(s) : #Actualité-Réglementation Sécurité privée
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :