mardi 10 juillet 2012 09:40

« Depuis une semaine, le monde de la nuit est sous le choc des événements survenus. Les établissements de nuit qui reçoivent près de 300 millions de clients par an assurent la sécurité de notre jeunesse, grâce à leur professionnalisme. Nous oeuvrons quotidiennement à la reconnaissance du caractère professionnel des métiers de la nuit.

Face à la montée de la violence, face à des comportements de plus en dangereux, nous souhaitons rencontrer rapidement les pouvoirs publics pour échanger ensemble des moyens à mettre en oeuvre pour continuer à assurer la sécurité de notre jeunesse et des professionnels qui travaillent dans ces établissement »

 

a annoncé Laurent Lutse, président de la Fédération des cafés, bars, brasseries et monde de la nuit au sein de l'Umih.

 

La rue d'Anjou estime qu'il faudrait miser davantage sur la formation des agents de sécurité. Si il existe aujourd'hui et à l'initiative de la profession un certificat de qualification professionnelle (CQP) agent de sécurité dans les établissements de nuit et événementiels, celui-ci n'est pas suffisamment exploité. « Le métier d'agent de sécurité dans un établissement de nuit est difficile, et pour continuer d'assurer la sécurité, les spécificités liées au monde de la nuit doivent être davantage prises en compte dans le cadre de la formation de nos agents de sécurité » ajoute Laurent Lutse.

 

http://www.lhotellerie-restauration.fr/journal/salon-concours-syndicat-association/2012-07/Laurent-Lutse-plaide-pour-une-formation-des-agents-de-securite-adaptee-aux-discotheques.htm

Tag(s) : #Revue de Presse

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :