Il a fallu attendre de nombreuses années et des pertes humaines et matérielles importantes avant de voir l’élaboration d’un règlement. Faut-il rappeler que le Royaume a connu d’importants incendies. Les événements tragiques survenus au bain maure de Tétouan en 1993, aux établissements pénitentiaires de Casablanca et d’El Jadida en 1997 et 2002 et à l’usine Rosamor en 2008 constituent quelques exemples.

 

Un  projet de décret  a ainsi été déposé par le ministre de l’urbanisme et de l’aménagement du territoire national au Secrétariat général du gouvernement (SGG) pour commentaires. Un comité national de la prévention des risques d’incendie et de panique dans les constructions verra aussi le jour.  Ce dernier sera chargé  d’évaluer la mise en œuvre des dispositions du règlement général de construction fixant les règles de sécurité contre les risques d’incendie et de panique dans les constructions. Il aura aussi pour tâche  de proposer et de donner son avis sur les modifications à apporter aux normes et mesures contenues dans le règlement général.

 

Dans le cadre de ce règlement sont décrits pour chaque type de bâtiment: les principes de sécurité, le classement, les dispositions constructives, le désenfumage, les règles d’aménagement, les installations techniques ainsi que les moyens de secours et de lutte contre l’incendie. Au niveau  des  dispositions constructives, l’isolation des bâtiments constitue un élément majeur de  prévention.

 

http://www.aujourdhui.ma/maroc/societe/constructions-et-securite-l-etat-dicte-les-regles-a-suivre-contre-les-incendies--111882#.U-EroaMdHIU

Tag(s) : #Sécurité incendie-sécurité privée

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :