Emporter des informations confidentielles lorsqu’on quitte son entreprise risque de devenir dangereux.

 

Conséquence
 des affaires d’espionnage chez Renault, Michelin et Valeo, une nouvelle loi, votée fin mars au Sénat, punira en effet de trois ans de prison
 et de 375.000 euros d’amende “toute personne qui divulguerait une information protégée par une entreprise et de nature à nuire gravement à ses intérêts”.

 

Dissuasif…
En réalité, la loi protège déjà 
les groupes français contre 
le vol et le recel de données
 ou la concurrence déloyale,
 par exemple.

 

 

le reste de l'article: http://www.capital.fr/carriere-management/actualites/les-entreprises-protegees-des-taupes-grace-a-une-nouvelle-loi-714881

Tag(s) : #Revue de Presse

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :