La nouvelle a eu l’effet d’une bombe au sein du centre hospitalier de Béziers.

Samedi matin, aux alentours de 10 heures, Jean-Michel Figaro, un agent du service de sécurité et d’incendie âgé de 45 ans, s’est tranché les veines durant son service. Un geste de désespoir qui découle, selon ses collègues, d’un harcèlement moral à mettre à l’actif de son chef hiérarchique.

Souffrance au travail


Un conflit latent qui dure depuis plusieurs mois et qui impliquerait l’ensemble du service, soit dix-huit agents. "Parmi eux, six, excédés par des remontrances, des remarques déplacées, des problèmes de planning, d’horaires, des remises en question de congés, etc.

 

le reste de l'article: http://www.midilibre.fr/2012/06/20/sous-la-pression-de-son-chef-il-attente-a-sa-vie,520413.php

Tag(s) : #Revue de Presse

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :