Profil

  • 83-629
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS

Actu' en live

Recherche

19 février 2013 2 19 /02 /février /2013 08:00

Au 1er juillet 2013, toutes les installations d'éclairage des bâtiments non résidentiels serons éteintes une heure après la fin de l'occupation de ces locaux. Les illuminations des façades des bâtiments sont éteintes au plus tard à 1 heure.

Les éclairages des vitrines de magasins de commerce ou d'exposition sont éteints au plus tard à 1 heure ou une heure après la fin de l'occupation de ces locaux si celle-ci intervient plus tardivement.

 

Tout ceci pose évidemment un problème de sécurité pour les bâtiments: Hypermarché, supermarché, usine, etc ... seront tous dans le noir complet au plus tard à 1 heure du matin  ... Mais quid des caméras  ? Les rondes des patrouilleurs/rondier vont-elles se faire avec une simple lampe torche ?Très délicat, et assez dangereux pour l'agent de sécurité ou la personne effectuant la levée de doute !

 

Mais l'Arrêté du 25 janvier 2013 relatif à l'éclairage nocturne des bâtiments non résidentiels donne une toute petite marge de manoeuvre pour cela.

 

En effet, en son article 1er, les éclairages destinées à assurer la protection, des biens sont toujours autorisés ... sous la condition qu'ils soit asservis à des dispositifs de détection de mouvement ou d'intrusion.

 

Cela va donner du travail aux installateurs: Coupler les éclairages intérieurs/extérieurs aux différents systèmes d'alarmes ou mettre en place des projecteurs (infrarouge ou autres) pour les systèmes de vidéoprotection. Ils ne vous reste que quatre mois !

Partager cet article

commentaires