Profil

  • 83-629
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS

Actu' en live

Recherche

10 novembre 2011 4 10 /11 /novembre /2011 22:50

Je vous ferai un RETEX sur ce séminaire qui à eu lieu aujourd'hui. Une rencontre très intéressante, qui m'a appris

beaucoup de choses et et j'ai enfin vu le directeur du CNAPS, Monsieur LATOURNERIE et écouté sa vision du métier et les orientations "politiques" du CNAPS. Ce discours m'a donné beaucoup d'espoir quant aux perspectives d'avenir de notre profession.

 

 

Bien cordialement !

 

 

J'en profite pour vous remercier d'être de plus en plus nombreux à me lire et surtout à réagir à mes articles. Rien de tel pour motiver un passionné comme moi.

 

 

le blog 83-629

 

Partager cet article

Publié par 83-629
commenter cet article

commentaires

k9info 14/11/2011 08:49



J'ai bien compris votre poste, je précise seulement que cela fait des années que USP et SNES réclament un tarif minimum.


La mal formation (malgré les différents avancés) ou le travail des clandestins faits partie du quotidien dans la SP



Le prix de 12 euros est trop souvent le cas malheureusement.


Au détriment des sociétés sérieusement et agent qui aime le job et le fond avec passion.


 


 



Stylee 14/11/2011 01:40



@k9info : relisez mon post, je n'ai jamais écrit que c'est le CNAPS qui doit imposer un tarif minimum.


C'est justement parce qu'il n'y a pas de tarif minimum que la sous-traitance en cascade existe et qu'en fin de chaîne, des "patrons" de soi-disant entreprises de sécurité privée acceptent de
prendre des marchés à 12 € et faire de la merde sur le terrain par des agents non formés, non déclarés et payés "au lance pierre".



k9info 13/11/2011 19:44



 Bonsoir,


Il n'a pas besoin de tarif minium et je ne vois pas pourquoi le CNAPS devrait imposer un tarif minimum c'est une perte de temps


Les sociétés (clients connaissent bien les prix)


Je me rappelle une fois, un client voulait me faire vendre une prestation dans la grande distribution bien en dessous de la légalité, j'ai refusé l'offre et quitter le bureau du client, la seule
chose qui m'a fait comprendre oui mais en travaillant avec nous c'est une belle vitrine et une belle image, je lui ai dit trouvez un autre pigeon


 


 



83-629 14/11/2011 13:52



Imposer un tarif minimum est légalement impossible,


 


vérifier que l'entreprise est clean (charge, urssaf, salaire, ..) ça oui ...



Stylee 13/11/2011 18:41



Une des gangrènes de cette activité est la sous-traitance en cascade. Entre l'EPS qui a décrochée le contrat et celle qui exerce sur le terrain, il peut y avoir 3 voire 4 sociétés différentes. Un
marché à 20 €/heure signé et l'EPS "final" sur le terrain qui sous-traite à 12 €/heure !!! Quand on connaît le coût de revient d'un coeff 130 ADS confirmé, oui, vous avez complètement raison, il
n'est pas possible de tout payer (charges, URSAFF, etc...) sans être dans l'illégalité. Tant que le contrat fonctionne et qu'il ne se passe rien, tout va bien...mais lors d'un incident, c'est le
château de cartes qui s'ecroule et le pot au rose qui est découvert.


Le mal dans tout ça pour notre profession, des agents pas ou mal habillés, mal voire pas formés, pas déclarés...bref, je m'arrête la.


C'est ce type de comportement qui nuit gravement à notre profession, à son image et à sa respectabilité.


Et comme les clients veulent payer de moins en moins, ces pratiques ont encore de beaux jours devant elles.


Alors, que peut le CNAPS tant qu'un tarif minimum n'aura pas été fixé et que les acheteurs arrêteront d'acheter d'abord un prix avant d'acheter une prestation de qualité.



83-629 14/11/2011 13:52



Normalement, dans la refonte de la loi 83-629 courant 2012, il est envisagé de limité le système de sous-traitance,


 


à voir avec le temps ..



k9info 12/11/2011 10:03



Bonjour,


Oui il va y avoir du boulot comme par exemple une société de sécurité tenue par un ancien gendarme (dans le nord ouest) qui emploi encore des personnes sans carte pro, sans cqp etc


Avec un non respect de convention, mais je peu en dire autant sur les grands groupes qui lorsqu'ils veulent prendre un territoire passe avec un prix inférieur pour un ads ou mc alors que le prix
donné ne permet pas de payer les chrages!!


Faire le ménage d'accord mais il faudra aussi vérifier les gros groupes



83-629 14/11/2011 13:49



Après il est possible (dans une stratégie commerciale) de cassé les prix, pour avoir un "territoire" ... tant que le reste est Ok (urssaf, charge, assurance, etc.).


Les gros groupe peuvent se permettre de casser les prix, via leur gros volume, mais les petits, à part fraudé, je ne voit rien d'autre !