Profil

  • 83-629
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS

Actu' en live

Recherche

22 août 2014 5 22 /08 /août /2014 09:00

La norme NF ISO 13571 donne les lignes directrices pour estimer le temps restant aux occupants d’un bâtiment, en cas d’incendie. Pour Eric Guillaume, président du groupe d’expert AFNOR, « c’est un outil phare dont l’objectif premier est la sauvegarde des personnes ».

 

Lorsqu’un incendie se déclare dans un bâtiment, un train ou un navire, quel temps nous reste-t-il avant que les conditions de tenabilité ne soient compromises par le feu mais aussi par les fumées, la chaleur ou les gaz toxiques ? Or connaître ce temps est essentiel pour évacuer les occupants du bâtiment à temps. Si ce temps est dépassé, certaines facultés de l’individu peuvent être affectées.

 

Par ailleurs, l’estimation du temps disponible est un élément clé dans le cadre de l’ingénierie de la sécurité incendie qui permet d’établir la sécurité incendie d’un ouvrage ou d’un bâtiment.

 

La norme qui vient d’être publiée est destinée à traiter des conséquences d’une exposition humaine aux composants dangereux du feu. Elle établit des procédures pour d’évaluer les composants dangereux lors d’une analyse des dangers du feu en termes d’état des êtres humains exposés à des intervalles de temps discrets.

 

« La norme est un outil pour mesurer la tenabilité des personnes lors d’un incendie sur différents facteurs : les gaz toxiques, la tenue à la chaleur, l’obscurcissement par la fumée… Elle peut être utilisée lors des études permettant de quantifier le comportement des personnes. C’est aussi une aide pour calculer la performance d’un bâtiment en sécurité incendie » explique Eric Guillaume, du Laboratoire national de métrologie et d'essais, président du groupe d’expert AFNOR X65T, animateur de l'ISO/TC92/SC3/WG1 et expert au sous-comité 3 « Effets du feu sur les personnes et l’environnement »

 

Des principes de base sont donnés pour estimer certains composants comme par exemple le composant asphyxiant ou le composant irritant sensoriel de gaz toxiques ou pour estimer la chaleur ou encore la densité des fumées lors d’une analyse des dangers du feu. La portée et l’utilisation de la norme est précisée.

 

Cette norme a été publiée à l’origine en 2007 et vient d’être révisée. Quels sont les changements apportés par la nouvelle version de la norme ? « La version 2012 est plus documentée afin de permettre une meilleure compréhension. Nous avons amélioré le paragraphe sur le modèle de gaz toxique asphyxiants. Nous avons fait évoluer l’analyse sur le concept d’évacuation et sur le temps disponible pour évacuer les lieux » explique Eric Guillaume.

 

Cette norme fédère tous les travaux menés par le sous-comité international l'ISO/TC92/SC3 « Effets du feu sur les personnes et l’environnement ». La France a participé activement aux réunions de travail au niveau international. Le groupe d’experts AFNOR X65T a suivi ces avancées et a préparé les positions de la France à défendre au niveau international. Elle est le fruit d’un travail collaboratif avec d’autres structures de normalisation internationales et nationales comme celles dédiées à l’ingénierie de la sécurité incendie (AFNOR ISI).

 

La norme NF ISO 13571 intéressera les professionnels du bâtiment mais aussi du transport, les sapeurs-pompiers, les services de réanimation ou encore les instances réglementant la sécurité incendie.

 

Pour Eric Guillaume qui a suivi l’élaboration de ce document, la norme est « un outil phare dont l’objectif premier est la sauvegarde des personnes en particulier lors d’une étude de performance d’un bâtiment ou d’un ouvrage vis à vis de la sécurité incendie. »

 

Un projet international de guide d’application de cette norme devrait voir prochainement le jour.

 

. Découvrez et commandez la norme NF ISO 13571 « Composants dangereux du feu – lignes directrices pour l’estimation du temps disponible avant que les conditions de tenabilité ne soient compromises »…

 

. En savoir plus sur le groupe d’expert AFNOR X65T et sa commission de rattachement X65 A « Coordination sécurité au feu »…

 

Partager cet article

commentaires