Profil

  • 83-629
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS

Actu' en live

Recherche

16 septembre 2014 2 16 /09 /septembre /2014 07:00

Communiqué de presse du ministre de l'Intérieur du 11 septembre 2014.

Le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve s’est entretenu ce jour des problèmes de sécurité rencontrés par le réseau des buralistes avec M. Pascal Montredon, Président de la Confédération des Buralistes.

Cette séance de travail a été l’occasion de dresser un bilan partagé de la sinistralité subie par la profession et d’évoquer les différentes pistes visant à poursuivre et intensifier l’amélioration de la situation. Si l’année 2014 s’annonce encourageante sur le plan statistique avec la baisse de 42,9 % du nombre de vols à main armée sur les 7 premiers mois de l’année, les buralistes restent les commerces les plus exposés aux violences répétées, aux vols à mains armée et aux vols par effraction. Ces premiers résultats positifs doivent donc être confortés.

La sécurité des commerces de proximité est l’objet de toutes les attentions du ministère de l’Intérieur. Le ministre a rappelé que les buralistes étaient des préposés de l’Administration et qu’ils constituaient un réseau irremplaçable de commerces de proximité couvrant l’ensemble du territoire.

Grâce à un partenariat à la fois ancien et exemplaire entre les forces de sécurité de l’Etat et la Confédération des buralistes, un certain nombre de mesures ont été engagées et inscrites au plan national de lutte contre les cambriolages et les vols à main armée. Parmi celles-ci, l’adaptation du plan anti hold-up aux particularités locales avec possibilité de déclenchement anticipé, le déploiement du dispositif d’alerte des commerçants par SMS, la meilleure occupation du terrain et la réorientation de la stratégie de la police judiciaire en direction des délinquants d’habitude et des filières structurées ont été ressentis très favorablement et portent leurs fruits.

Les buralistes participent également à des expérimentations lancées par les services du ministère de l’Intérieur, tel le recours aux dispositifs de vaporisation de produits marquants codés ou l’installation de boutons d’alerte directe des services de police et de gendarmerie. D’autres pistes sont également explorées, comme celles visant à protéger l’argent liquide au moyen de coffres ou de caisses sécurisées. Par ailleurs, il a été pris acte que le fort développement actuel du marché non officiel du tabac suscite une double inquiétude, sur le plan de la santé publique et au regard de la sécurité du réseau des buralistes. Aussi le ministère de l’Intérieur intensifie-t-il, en partenariat avec la Douane, la lutte contre le trafic des produits du tabac.

La coopération entre le ministère de l’Intérieur et la Confédération des buralistes repose sur trois piliers : la sensibilisation, la sécurisation et la solidarité. Les référents et correspondants sûreté de la police et de la gendarmerie nationales sont totalement investis dans le renforcement de la protection des biens et des personnes. Ils seront d’ailleurs présents sur le salon « LOSANGEXPO » pour prodiguer aux professionnels tout conseil utile en matière de prévention de la malveillance, comme ils le font dans les territoires, au plus près des commerçants qui les sollicitent.

Lors de ce salon « LOSANGEXPO », une convention de partenariat entre le Ministère de l’Intérieur et la Confédération des Buralistes, formalisant ces engagements, sera signée.

Partager cet article

Publié par 83-629 - dans dcs actusecu
commenter cet article

commentaires