Profil

  • 83-629
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS

Actu' en live

Recherche

26 janvier 2015 1 26 /01 /janvier /2015 15:52

Si depuis un an, côté sécurité, la situation s'est améliorée en centre-ville, les vols dans les commerces connaissent une recrudescence depuis les fêtes.

«On n'en peut plus, se désole une responsable d'une grande enseigne de prêt-à-porter en centre-ville. Depuis les fêtes de fin d'année, je ne sais pas pourquoi, la situation s'est détériorée. Le magasin est régulièrement pillé avec des étiquettes antivols arrachées sur des vêtements plusieurs fois par jour. Je négocie avec le siège pour tenter d'augmenter les horaires des vigiles. Mais ce n'est pas gagné au niveau du budget.»

Cette plainte d'une responsable de magasin en dit long sur le ressenti des commerces en centre ville. Si côté sécurité dans la rue les choses semblent s'être améliorées depuis un an avec une présence accrue de la police municipale, côté vols, c'est plutôt l'inverse.

Les vols, problème récurrent chez les commerçants de l'hypercentre, entre les rues Alsace et Saint-Rome, plombent le moral des professionnels. Les magasins visés, principalement des succursales de textiles, ne savent plus comment gérer la situation : «Les succursales sont très visées, avoue Marc Fridman, président de la chambre Départementale de l'Habillement en Haute-Garonne. Ces enseignes sont souvent plus grandes que les indépendants. Très tentantes, dans l'air du temps avec des prix souvent pas très élevés, elles attirent les voleurs. Elles n'ont pas toujours non plus la possibilité d'avoir des vigiles à l'entrée».

Partager cet article

Publié par 83-629 - dans Revue de Presse
commenter cet article

commentaires

al29 26/01/2015 18:22

agent en tenue=dissuasion
agent en civil =plus d'interpellations
je suis (inspecteur) de magasin depuis 25 ans