Profil

  • 83-629
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS

Actu' en live

Recherche

22 juillet 2015 3 22 /07 /juillet /2015 07:00

L’administration fédérale de l’aviation américaine (FAA) a indiqué mardi 21 juillet qu’elle avait ouvert une enquête après la diffusion d’images montrant un drone construit par un adolescent, tirant des coups de feu dans la campagne. La vidéo de 14 secondes, intitulée « Pistolet volant » (« Flying Gun »), montre un petit appareil à quatre rotors, volant près du sol. Un pistolet est fixé à l’avant de l’appareil, et tire à quatre reprises dans un espace boisé.

La cible, s’il y en a une, n’est pas montrée, mais l’auteur de la vidéo, un étudiant en mécanique de 18 ans, Austin Haughwout, de Clinton, dans le Connecticut (nord-est), précise que son appareil volant est équipé d’un pistolet semi-automatique. La vidéo postée sur YouTube le 10 juillet a déjà été regardée près de 2 millions de fois.

La FAA a précisé dans un communiqué qu’elle allait « enquêter sur un système d’aéronef sans pilote dans un parc du Connecticut pour savoir si des réglementations de la FAA avaient été violées. » La FAA va aussi « travailler avec ses partenaires des forces de l’ordre pour déterminer s’il y a eu des violations des lois pénales » , a-t-elle ajouté.

« Il construit toutes sortes de choses »

Le père du jeune homme, Brett Haughwout, rejette vigoureusement l’idée qu’il s’agisse d’un drone, sans questionner cependant le fait que son fil se serve d’un tel engin pour tirer avec une arme à feu. Ces appareils de taille variée, sans pilote, sont programmés, alors que selon M. Haughwout, l’appareil volant de son fils était contrôlé manuellement.

« Les gens jouent avec des jouets contrôlés à distance depuis des dizaines d’années », a déclaré Brett Haughwout par téléphone. « Le nom approprié pour cet appareil est un Quadcopter RC. Les médias continuent utiliser le nom inapproprié [de drone] car cela vous aide à générer la peur, a-t-il ajouté, visiblement excédé. Je ne comprends pas pourquoi les gens en font toute une histoire. [Mon fils] est étudiant en mécanique, il construit toutes sortes de choses. » M. Haughwout a précisé que sa famille n’avait pas été contactée par la FAA.

Partager cet article

Publié par 83-629 - dans Revue de Presse
commenter cet article

commentaires

newsoftpclab 25/07/2015 20:13

Il fallait bien que cela arrive un jour.Rappelons qu'au départ les dromes sont des engins de guerre.

fpacs 22/07/2015 09:53

Il me semble qu'un certain spécialiste à dit lors des survoles de paris qu'il n y avait aucun danger qu'un drone ne pouvait pas jeter une bombe ou autre, je pense que le spécialiste devrait revoir les cours mdr !!!!!!