Profil

  • 83-629
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS

Actu' en live

Recherche

3 décembre 2015 4 03 /12 /décembre /2015 12:17

Mobiliser les industriels sur des priorités ciblées

 

Le CoFIS a été installé par le Premier ministre en octobre 2013 en vue d’accompagner l’élaboration et la mise en œuvre d’une stratégie nationale pour la filière des industries de sécurité. Cette filière recouvre la sécurité du citoyen, la sécurité civile, la cybersécurité, et la sécurité maritime, aérienne et aéroportuaire. Il s'agit d'un secteur d’excellence, générant un chiffre d’affaires de plus de 30 milliards d’euros et employant 300.000 personnes. Elle est par ailleurs fortement exportatrice.

Le CoFIS est un lieu d’échange entre pouvoirs publics, industriels (fournisseurs de produits ou de services de sécurité), et opérateurs publics ou privés. Ses actions sont entreprises selon une feuille de route partagée et validée dans ce cadre.

Dans le contexte de l’actualité récente, la filière a un rôle primordial à jouer pour fournir une réponse industrielle adaptée aux menaces auxquelles notre société, ses entreprises et ses citoyens doivent faire face. Le ministre de l’intérieur a chargé le délégué ministériel aux industries de sécurité, Thierry Delville, de mettre en place avec les industriels et dans les meilleurs délais une task force sur les modalités opérationnelles et juridiques de mise en œuvre de leurs propositions de contribution à l’effort de lutte contre la menace terroriste.

Cette réunion du CoFIS a également été l’occasion de faire le point sur les travaux conduits par la filière depuis deux ans et d’élaborer une feuille de route autour de quatre axes stratégiques principaux :

  • fédérer et valoriser l’ensemble des acteurs de la filière, notamment les PME et les acteurs locaux ;
  • développer une offre innovante et adaptée ;
  • développer la base industrielle de sécurité ;
  • accéder aux marchés nationaux et à l’export.

 

Les premières assises de la filière prévues au premier semestre 2016

 

Les deux ministres ont souhaité la mise en place d’une réflexion prospective pour anticiper les besoins et défis technologiques d’avenir en matière de sécurité. Ils ont encouragé l’identification d’un axe spécifique pour le secteur de la sécurité dans le cadre du prochain Programme des investissements d’avenir en lien avec le commissaire général à l’investissement. Les premières assises de la filière seront organisées au premier semestre 2016.

Partager cet article

Publié par 83-629 - dans actusecu
commenter cet article

commentaires

chastant 03/12/2015 13:45

a qui cela vat il profiter????pauvres salaries de la securite