Le blog de la sécurité privée

Comment Securitas est devenu le géant mondial de la sécurité privée

26 Décembre 2016 , Rédigé par 83-629 Publié dans #Revue de Presse

Tout commence en 1934. Erik Philip-Sörensen achète une petite entreprise suédoise de sécurité qui n’emploie alors que trois agents. Au fil des années, la firme s’agrandit avec l’acquisition, dans le pays, d’autres sociétés de gardiennage, tout en se développant parallèlement en Europe. "La méthode est toujours la même : racheter d’abord des entreprises de sécurité, puis transformer le marché avec la volonté d’être le numéro 1", explique Corinne Louis. Et ça marche !

En plus de quatre-vingts ans, le suédois enchaîne les acquisitions pour s’imposer dans 53 pays. Mais il aura fallu attendre les années 1990 avant que le monstre scandinave ne s’attaque au marché français en rachetant tour à tour deux leaders de la sécurité privée : Protectas en 1992, puis Proteg en 1998. En 2003, l’entreprise française largue ses activités connexes (transport de fonds, télésurveillance ou sécurité électronique) pour rester sur son cœur de métier : la surveillance humaine. Une spécialisation qui a clairement contribué à la renommée du groupe.

N°1 de la sécurité privée dans le monde
En France, Securitas détient 12 % du marché. Son concurrent, Seris, en possède 7%.

8,8 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2015 pour 258 millions de bénéfice (+ 18%).

330.000 collaborateurs dans le monde.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Seb 07/02/2017 17:57

Je ne sais pas si j'ai bien compris concernant l'article sur Securitas.... En gros : la société, géante mondiale qui, presque contrairement aux autres sociétés, mise sur la qualité relarionnelle et des ses agents (les autres sociétés apprécieront certainement, à moins que je synthétise un peu trop). En gros et selon les termes de l'article, Securitas mise sur l'humain, donc. Et la conclusion de l'article : arrivée des drones et on se passe doucement de l'homme.... Euh, c'est moi ou il y a comme un hic

Oli 30/12/2016 16:52

Oui paul mais un detail par rapport a la vrai situation.(csi plus le reste ) on va en reparler .bonnes fetes a tous les agents

Oli 30/12/2016 16:51

Oui paul mais un detail par rapport a la vrai situation.(csi plus le reste ) on va en reparler .bonnes fetes a tous les agents

Oli 27/12/2016 19:11

Assez puissant pour bloquer faceboock mais pas assez pour bloquer agents incorructibles.impressionant de mepris

franck 27/12/2016 13:29

Une entreprise qui a ­su pendant 10 ans mon­trer le bon chemin (m­étier repaire, hausse­ des prix, norme qual­ité etc.) pour au fin­al prendre avec effic­acité les chemins de ­traverse, c’est de lo­in l’entreprise qui s­oustraite le plus, il­ achète au prix le pl­us bas à de petites e­ntreprises de moins d­e 10 salarie pour le ­revendre au prix SECU­RITAS. Son départ de ­l’USP syndicat patron­al de la profession n­’est pas anodin, sa v­olonté d’ubérisations­ en réclamant de la f­aciliter de création ­de microentreprise la­ écarter des autres a­cteurs, plus conserva­teur qui ne voit l’av­enir que par des obli­gations d’un minimum ­de sérieux comme le C­NAPS.
On pourrait croire qu­e SECURITAS en France­ a comme objectif de ­faire le nécessaire p­our que la profession­ touche rapidement le­ fond, meilleur moyen­ de remonter .
Non la France est loi­n d’être le modèle su­édois temps plébiscit­e dans le reste du mo­nde