Profil

  • 83-629
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS

Actu' en live

Recherche

20 décembre 2013 5 20 /12 /décembre /2013 10:00

Le 11 juin 2013 ont été lancés les travaux relatifs à la mise en place d’un Observatoire statistique des atteintes physiques et verbales à l’égard des agents privés de sécurité, sous l’égide du Préfet Jean-Louis Blanchou, en charge de la sécurité privée au ministère de l’Intérieur.

Cet observatoire réunit :

- l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP),

- la Direction centrale de la police judiciaire (DGPN),

- le Service technique de recherches judiciaires et de documentation (STRJD) de la Gendarmerie
nationale,

- les services du Défenseur des Droits, le Conseil national des activités privées de sécurité (CNAPS),

- l’Observatoire national de la délinquance dans les transports (ONDT), 

- les organisations professionnelles de la surveillance humaine (Union des entreprises de sécurité privée et Syndicat national des entreprises de sécurité), de la surveillance électronique (Groupement professionnel des métiers de la sécurité électronique), du transport de fonds (Fédération des entreprises de sécurité fiduciaire) et de la sûreté aéroportuaire (Syndicat des entreprises de sûreté aéroportuaire).


Les objectifs de cet observatoire sont de consolider la connaissance statistique des atteintes aux agents privés de sécurité, ainsi que des atteintes dont ils sont auteurs, et par ce biais d’envisager des pistes d’amélioration, notamment du point de vue de la formation.

 

Cette connaissance, conformément à la méthodologie de l’ONDRP, passe par une approche multi-sources :
à la source actuelle, correspondant aux alertes « google », s’ajouteront les données issues de la DGPN et de la DGGN, à partir des fichiers STIC et JUDEX et qui montreront les dépôts de plaintes d’agents victimes, ainsi que des données issues de remontées d’informations des entreprises privées de sécurité.

 

source: INHESJ

Partager cet article

commentaires

L'inconnu 21/12/2013 13:44


Bonjour LesPauvres,


 


Sans aucun doute votre contribution fait sens pour quelqu’un (si ce n’est que pour vous-même…) !


 


Je trouve que le projet à de la valeur. A ce que je vois, personne ne se plaint d’être agressé. Il s’agit simplement de savoir qui agresse qui, pourquoi et comment. L’objectif est clairement
identifié : améliorer la qualité de l’intervention de l’agent en le préparant mieux à faire face aux diverses situations en modifiant sa formation.


 


 


Parfaitement logique. Tout à fait louable. 


 


Cordialement,

LesPauvres 20/12/2013 23:28


Zon ka changer de métiers.