Profil

  • 83-629
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS

Actu' en live

Recherche

7 septembre 2012 5 07 /09 /septembre /2012 07:00

EDIT DU 12/09/12:  Suite à la position de la DISP , tous les diplômes reconnus en sécurité privée (RNCP/CQP/EN) donneront l'aptitude "G" Vidéoprotection, en attendant la mise en place par arrêté, d’un cadre permettant à des opérateurs agissant dans le champ de la formation de proposer le moment venu des CQP ou titres spécialisés.


 

Le Décret n° 2011-1919 du 22 décembre 2011 en son article 86 à créé une nouvelle activité dans le giron de la réglementation sur la sécurité privée: La vidéoprotection.

 

Ainsi l'ensemble des activités réglementés en sécurité privée se décomposent en 7 parties:

a) « Surveillance humaine ou surveillance par des systèmes électroniques de sécurité ou de gardiennage »

b) « Transport de fonds »

c) « Protection physique de personnes »

d) « Agent cynophile »

e) « Sûreté aéroportuaire »

f)  « Recherches privées»

g) « Vidéoprotection »

 

Chacune de ces activités correspond à une formation spécifique (ou équivalence reconnue de type police ou autres).

 

Par exemple pour l'activité "A", il faut détenir un CQP APS ou un CAP AS ou encore un titre AFPA.

Pour l'activité de "protection physique de personnes", il faut détenir un titre RNCP lié à la protection rapproché.

 

Mais pour l'activité "G", seules deux formations reconnues existent dans le domaine de la vidéoprotection: Opérateur en vidéoprotection ou Opérateur (trice) de station centrale de télésurveillance

 

2 formations en vidéoprotection reconnues

L'AFPA et le Greta 34 ont été les précurseurs ... à tel point que ces organismes sont les seuls  à proposer une formation reconnue pour pouvoir prétendre à un agrément de l'activité "g" en sécurité privée.


http://www.afpa.fr/formations/les-offres-de-formation-et-vae/formation-diplomante/fiche/7123/objectif/operateur-en-station-centrale-de-telesurveillance.html

 

http://www.greta34ouest.fr/secteur-securite/operateur-de-video-protection.html

 

  http://img.over-blog.com/500x388/2/62/29/77//affiche-copie-1.jpg

Tout le monde a l'AFPA ou au Greta 34 avant le 31/12/12 !!

Et oui !

Le Décret n°2009-137 du 9 février 2009, en sont article 13-1 donne la date butoir du 31 décembre 2012 pour l'ensemble des opérateurs en vidéoprotection, et impose qu'ils soient tous "agréés" en "activité de vidéoprotection" (G).

 

Ceci sous entend que l'ensemble des agents de sûreté en magasin qui manipulent et visualisent la vidéoprotection, qui à ce jour on seulement l'obligation de détenir un agrément de l'activité "A", vont devoir passer une formation dans moins de 4 mois pour être conforme au décret 2009-137 !

 

Mais pas seulement les agents de sûreté en magasin !

 

- Les agents de "surveillance" des parkings (type Vinci Park et autres) qui on régulièrement dans leur "poste de sécurité/paiement" des moniteurs de vidéoprotection, qui n'étaient pas jusqu'à lors soumis au code de la sécurité intérieure, le sont depuis le décret de décembre 2011 (n°2011-19) ... et devront donc détenir une habilitation de type "G" en sécurité privée pour pouvoir exercer !

 

- Les agents de sécurité incendie de type SSIAP ou autres, qui ont des moniteurs de vidéoprotection (notamment via les obligations des UGCIS), devront eux-aussi détenir l'habilitation de type "G" en sécurité privée (qui sous entend une formation au Gréta + détention d'une carte professionnelle).

 

- Les salariés de  Pimkie, Sephora ou des bureaux de tabac, devront eux aussi détenir une habilitation de type "G" en sécurité privée...

 

Bref, tous les salariés qui sont amenés à "regarder" des moniteurs de vidéoprotection d'un lieu ouvert au public !!

Et donc l'AFPA et le Greta 34 devraient "normalement" crouler sous les demandes, car la date butoir approche à grand pas ...

Partager cet article

commentaires