Profil

  • 83-629
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS

Actu' en live

Recherche

7 février 2012 2 07 /02 /février /2012 08:00

Les marchés publics en sécurité privée refusent de supporter le coût de la taxe CNAPS (0,5%) - et renvoient la balle aux entreprises de sécurité privée pour qu'elles supportent elles-même le surcout de la taxe ... le fait du roi ?

 

 

Déjà que les marges sont faibles, et que 2012 s'annonce en année "noire" pour les entreprises en raison de la crise économique ...

 

L'Etat veut moraliser, l'Etat veut "augmenter" les niveaux d'exigence pour les entreprises de sécurité privée afin d'arriver à une complémentarité entre les forces d'Etat et la sécurité privée. Mais dans les faits, que je vis moi aussi, les dispositions des marchés publics rejettent toute prise en compte de la taxe CNAPS.

 

Les privés : Payez pour une moralisation du secteur de la sécurité privée

Le public : Ne payez rien, les privés le feront à votre place ...

 

Je crois bien que la prévision de budget du CNAPS est largement au-dessus de ce qui va être réellement récolté, les fraudes vont être je pense massives (déclaration d'une "sécurité incendie" sur la facture, alors que dans les faits, ce sera de la sécurité privée).

 

 

Le SNES dénonce aussi ce fait: http://www.e-snes.org/i_zip/lo_taxe_cnaps.pdf

 

Faites ce que je dis, pas ce que je fais : le mot d'ordre de l'Etat ?

Partager cet article

commentaires

k9info 08/02/2012 09:18


Houille trop vite il y a des fautes dans le texte



83-629 08/02/2012 11:40



je ne suis, comme vous l'avez surement remarqué, un caîd de l'orthographe (mon plus gros défaut ;-) )


Mais une gentille personne vient derrière moi (dès qu'elle à le temps) pour corriger les  boulettes.


J'aime pas trop me relire, je préfère "accouché" de ma pensée (ce qui est une erreur, je vous l'accorde).


 


 



k9info 08/02/2012 09:03


Le SNES et USP me font bien rire, il fut un temps j'ai perdu mon temps en allant à une conférence mise en place par eux.


En sortant de la conférence j'ai dit plus jamais j'écouterai ce genre de discourt.


Faire le ménage en voulant supprimer 4000 entreprises pour laisser que 1000 sociétés en place sur le marcher, me parait pas mal, car il faille faire le ménage et la tout le monde et d'accord.


Donc soit les petites entreprises d'environ 50 personnes fusionnent entre elles pour faire une grande société, ou alors ils n'existeront plus.


Donc oui pour un ménage intelligent, en commençant par les responsables du SNES et USP.


 


La mise en place du CNAPS sera longue bien quel est présente dans l'ouest actuellement si mes souvenirs sont exact ?


Maintenant écrire de long discourt les syndicats et les politiciens savent parfaitement le faire.


Mais la réalité des choses en ait autrement.


P.S. je pense que l'état devrait prendre exemple sur des blogs comme celui là, ou comme des
blogs de spécialités qui reflètent bien la réalité des choses.


 

Y 07/02/2012 17:26


Doit t'on etre mort de rire quand on fait appel au ssiap en leur disant de déclencher l'evacuation générale pour faire grêve?


J'attend çà avec impatience....


 


 

DavidB 07/02/2012 15:13


Effectivement cette info a déjà été posté sur Lareleve par le créateur du Blog 83-629.fr

Je me permets donc de copier ici ce que j'ai répondu labas:



A mourir de rire !

Extrait du courrier:
"Monsieur le Préfet, Directeur du CNAPS, nous vous demandons par la présente au nom des milliers d’entreprises
et d’entrepreneurs que nous représentons et défendons"

En sachant que la sécurité privée compte environ 5000 entreprises et qu'avec l'arrivée du CNAPS les lobbyistes (SNES et USP) espèrent voir disparaitre 4000 d'entre elles (à entendre ICI on ne peut que rire de cette manoeuvre.

Surtout qu'en plus le SNES compte 137 adhérents

Véritable fumisterie !

Autre rigolade:
Le service juridique du SNES qui reconnait que l'activité de sécurité incendie n'est pas une activité de sécurité privée et le rappelle aux membres.
http://www.ssiap.com/dl/taxe_cnaps.pdf

Sont bien placés pour parler de "Donneur de leçons"
faite ce que je dit, pas ce que je fait: taxe CNAPS Mickael vous avez bien choisi votre titre (hi hi hi)

Y 07/02/2012 11:41


tiens tiens j'ai déja lu çà quelquepart.....


Sur les marchés a appel d'offres fallait s'en douter, je ne vois même pas pourquoi le SNES ecrit un courrier de miséreux http://www.e-snes.org/i_zip/lo_taxe_cnaps.pdf


On sent bien que c'est leurs juridiques qui répondent a leurs appels d'offres et qu'il s'en inquiètent pas outre mesure vu que ces dispositions apparaissent dans le ccap des AO.


(cela signifierait aussi qu'il ne lisent pas le cctp..... et là c'est plus grave docteur....)


As t'on su pourquoi le nombre de contrôleurs cnaps à été descendu de 700 environ sur le projet initial à une centaines ce jour?


Attention roulement de tambour......


Acte 1/


Le snes pleure, SSIAP ,activités connexes, mon q sur la commode... la circulaire la plus complaisante de notre métier


Acte 2 /


"Ah mais KON EST KON ,on est trop fort les mecs, les ssiap c'est pas loi 89, cool on va pas intégrer nos prestations ssiap à la taxe cnaps, çà sera toujours çà de gagné


Acte final/ Fatalement le budget CNAPS s'en ai ressentis d'un coup....


C'est ce qu'on appelle le serpent qui se mort la queue.


Je ne comprend pas comment ces "CERVEAUX" n'y avait même pas pensé plus tôt....


Ok JE ------------> Je suis un vieux con aigri tout le monde me le dit, çà doit être surement vrai à force