Profil

  • 83-629
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS

Actu' en live

Recherche

26 septembre 2011 1 26 /09 /septembre /2011 12:40

A partir du 14 septembre 2011, toute personne sourde ou malentendante, victime ou témoin d'une situation d'urgence qui nécessite l'intervention des services de secours, pourra désormais composer le « 114 ».

 

Ce nouveau numéro d'urgence, national, unique et gratuit, est ouvert 7 jours sur 7, 24h/24.

 

 

http://www.interieur.gouv.fr/sections/a_la_une/toute_l_actualite/demarches-administratives/114-numero-d-urgence-pour-personnes-sourdes/downloadFile/attachedFile/Affiche_114.jpg?nocache=1315910464.37

 

Il est accessible dans un premier temps exclusivement par FAX ou par SMS. Il ne reçoit pas les appels vocaux téléphoniques.

 

A cet effet, le ministère des Solidarités et de la Cohésion Sociale a lancé une campagne de communication, destinée à informer les personnes sourdes ou malentendantes, les associations, les administrations et services concernés.

 

Le fonctionnement actuel du 114

Le « 114 » est accessible pour le moment par FAX ou SMS uniquement.

 

Les appels émis vers le « 114 » arrivent dans le centre relais national implanté au Centre Hospitalier Universitaire de Grenoble chargé de son exploitation.

 

Ce centre fonctionne selon un mode innovant : l’équipe est composée de professionnels sourds et entendants spécifiquement formés, qui se répartissent l’analyse et le traitement des appels. Ils communiquent avec la personne sourde ou malentendante et lui demandent si besoin des renseignements complémentaires afin de déterminer si la demande urgente concerne la santé (fracture, étouffement…), la sécurité (agression, disparition d’une personne…), ou un danger (feu, gaz, …).


Si ces professionnels constatent qu’il y a vraiment une urgence, ils transfèrent ensuite la demande au service d’urgence (SAMU, sapeurs-pompiers ou police/ gendarmerie) le plus proche de la personne qui a contacté le « 114 ».

 

Le service d’urgence local décide alors de l’action à entreprendre (intervention, conseil…), comme il le fait habituellement pour tout appel téléphonique.

 

Le contexte de la création du 114


Il existe en France, environ 4 millions de personnes sourdes ou malentendantes. Or la déficience auditive peut conduire à des mises en danger, compte-tenu de l’impossibilité pour les personnes concernées de communiquer avec les services de secours (le 15, le 17, le 18).


Pour y remédier, la loi n°2005-102 du 11 février 2005 pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées (article 78), le décret du 14 avril 2008 relatif à la réception et à l’orientation des appels d’urgence des personnes déficientes auditives et le plan national 2010-2012 en faveur des personnes sourdes ou malentendantes, ont prévu la mise en place d’un centre national relais.


La création de ce centre est le fruit du partenariat entre les pouvoirs publics, des associations et des opérateurs de téléphonie. Chargé de la réception et de l’orientation des appels d’urgence pour les personnes sourdes ou malentendantes, ce centre ouvre à compter du 14 septembre 2011.

 

+ d'informations

http://www.solidarite.gouv.fr/espaces,770/handicap,775/le-114,2039/le-114-numero-d-urgence-pour-les,13491.html


http://www.interieur.gouv.fr/sections/a_la_une/toute_l_actualite/demarches-administratives/114-numero-d-urgence-pour-personnes-sourdes

Partager cet article

commentaires