Profil

  • 83-629
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS

Actu' en live

Recherche

19 avril 2014 6 19 /04 /avril /2014 19:12

Le préfet Jean-Louis Blanchou, chargé des questions de sécurité privée, décide de faire valoir ses droits à la retraite ( source AEF )

Déjà que nous avons changé de ministre de l'intérieur,  maintenant l'interlocuteur privilégié de la  profession concernant la refonte de la loi 83-629 va changer ...

Tout cela ne présages rien de bon concernant la feuille de route " fin 2014"  pour le dépôt du projet de loi qui devais faire rentrer notre profession dans une nouvelle ère. .. et avec une meilleure coopération public - privée. 

Partager cet article

commentaires

Y 22/04/2014 23:41


Les pervers narcissiques sont légion dans le monde du travail..

JL 21/04/2014 14:27


David,


15 février 1985, CCN des entreprises de prévention et de sécurité. Où mieux pour mettre les agents de prévention et de sécurité tels que les agents SSIAP ? Un agent SSIAP est bien un agent
de prévention et de sécurité, n’est-ce pas ?


Quoi que nous puisions dire dans cette échange il me semble inévitable que les agents SSIAP se trouvent ailleurs qu’au livre VI. Il n'importe peu que telle ou telle entreprise fournisse les
agents. Nous aurons toujours affaire à un prestataire privé, donc les agents de sécurité (incendie ou gardiennage) privés. La discussion devient stérile à force de vouloir mettre en valeur la
noblesse d’une activité par rapport à l’autre. Ce n’est pas là l’importance.


Que ça vous plaise ou non nous sommes fondamentalement d’accord sur un point : l’exclusivité de mission. Personne ne pourrait dire le contraire à ce sujet. La loi l’oblige et c’est très bien
ainsi. Ce qui est important est l’application de la réglementation. Nous avons déjà vu que les entreprises ‘purement incendie’ se permettent les mêmes écarts (à sens inverse) que font les
entreprises de gardiennage. Ce qui est important en tout ça n’est pas l’orgueil de DavidB, ou JL, mais la mise en valeur de chaque agent et le respect de son cadre du travail. J’espère en toute
sincérité, David, de pouvoir participer (même qu’il ne soit que de la manière la plus modeste) avec vous à ce mise en valeur, à la mise valeur de la formation, à la mise en valeur de la
professionnalisation.


Vous et moi sont de la sécurité privée tout simplement puisque nous faisons partie des prestations privées. Nous devons donc avancer d’une voix unie. Si je me permets de m’exprimer dernière un
léger voile d’anonymat, c’est que malgré que je sois un ‘inconnu’ de la sécurité, qui ne fait qu’exprimer un point de vu pas moins pertinent qu’un autre, certains ne se gênent pas à tenter
d’écraser, sans aucun scrupule, les voix qui ne reflètent pas à la perfection leurs idées. Je maintiens que les idées et les points de vu doivent être partagés et discutés à l’avantage de tous.
‘JL’ est peut être l’inconnu de la sécurité, mais ses idées n’ont pas moins de crédibilité que celles des autres (en tous cas l’éducation française a validé sa compréhension du sujet
jusqu’au niveau de maitrise).


Pour ma part je vous tends la main, David, malgré tout le mal que nous avons pu dire l’un sur l’autre, malgré que vous avez tenté de me faire renvoyé de mon emploie. Je vous tends la main puisque
si je ne le fais pas nous n’avancerons pas. Nous serons comme mes compatriotes d’Irlande du Nord qui se détestent mutuellement sans plus comprendre pourquoi. C’est devenu tout bêtement une
coutume.


Gardons le focus sur ce que nous avons en commun et faisons en sort que ce principe soit défendu par tous les acteurs de la sécurité privée. Là où la réglementation l’oblige, les agents de
sécurité (incendie ou gardiennage) n’exécuteront que les missions qui les incombent. Fin aux SSIAP qui font du contrôle d’accès, fin aux agents arrière caisse qui ramassent les caddies, début
d’une activité où prestataires et donneurs d’ordres construisent ensemble une protection des biens et des personnes digne de ce nom.


Cordialement,


 


James

DavidB 21/04/2014 11:45


2008 debut des manoeuvre du SNES et 2009 proposition d'intégration des personnels SSIAP dans la convention collective! Lorsque les syndicats voulaient intégrer les personnels SSIAP à leur
convention collective! J'avais, déjà à l'époque, diffusé un compte rendu de réunion via mon site (http://www.ssiap.com/article.php?sid=952) et la DLPAJ dirigée alors par Mr Salin avait
CLAIREMENT exprimé LA POSITION DU MINISTERE DE L'INTERIEUR par courriel directement adressé à ma personne! L'activité de sécuirté incendie n'est pas une activité de sécurité privée et son
intégration au sein de telle ou telle convention ne changerait rien à la loi!


Comme quoi... vous êtes totalement à largué sur le sujet que vous découvrez depuis quelques mois! Je ne sais plus si je dois rire ou pleurer de vos écrits!
Vous avez raison de rester anonyme car vous êtes on ne peut plus ridicule! L'article du Code de la sécurité intérieure que vous citez ne change rien, sauf pour les juristes amateurs qui pensent
avoir une capacité d'analyse supérieure à ceux qui sont en charge de l'application des lois (DLPAJ).
Si vous voulez encore vous "mettre en avant" surtout n'hésitez pas!
Joyeuses Pâques  

JL 20/04/2014 23:46


2008 ? Les conventions collectives ? Mais David… vous vous êtes shooté aux œufs de Pâques ou quoi ? Les conventions ne sont pas là pour nous dire si la sécurité incendie fait
partie de la sécurité privée. Le L611-1 1° est la seule référence qu’il nous faut pour le comprendre.


 


Vous ne faites qu’alimenter mon analyse par vos incohérences. Merci et bonne nuit.

DavidB 20/04/2014 21:40


Évitez donc de vous ridiculiser d'avantage!


Dans mon précédent message il est question de la DLPAJ service du ministère de l'intérieur qui a, entre autres, la charges de décortiquer les textes pour pondre des notes de services à
destination des préfets qui sont les représentant de l'état dans les départements! Alors vous pouvez bien mettre qui vous voulez ici ou là, à partir du moment ou la loi (oui oui je parle des
textes auxuqels vous ne comprennez rien) ne change pas alors les positions ne pourront pas être différentes de ce qu'elles sont déjà aujourd'hui!


Mais de toute façon vous passer votre temps à écrire n'importe quoi alors une fois de plus ou de moins... Monsieur Yves Godier à raison, les cloches sont effectivement de sortie!


Pour finir, voici copie de se que m'écrivez Mr Salin, chef chef du
bureau des polices administratives (DLPAJ) au sein du Ministère de l'intérieur le 3 septembre 2008:


[...La position du Ministère, au contraire, est de préciser
que cette convention collective, qui relève de la seule initiative des partenaires privés,n'a pas une valeur supérieure à la loi (ce qui est l'application du seul principe de hiérarchie des
normes) et qu'on ne peut tirer des conséquences juridiques de l'inclusion -ou de la non-inclusion- des activités de sécurité incendie dans cette convention."]


Mais vous allez certainement encore nous expliquer que personne, mis à part 3 ou 4 illuminés
présents ici, n'y comprend rien! Je vous l'ai déjà écrit: Postulez!