Profil

  • 83-629
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS

Actu' en live

Recherche

11 décembre 2012 2 11 /12 /décembre /2012 10:00

Pour la deuxième année consécutive, les atteintes physiques et verbales dont les agents de sécurité sont victimes sont prises en compte au sein du rapport annuel de l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP).

 

Du 1er février 2011 au 31 janvier 2012, il a été relevé 142 actes d’atteintes physiques et de menaces verbales, ayant pour cibles ou victimes 189 agents de sécurité privée.

 

Je vous invite aussi à consulter un récapitulatif des agressions d'agents de sécurité fait parallèlement: CLIQUEZ-ICI

 

Si les pouvoirs publics (CNAPS, DISP,..) et les syndicats patronaux (SNES, USP, ADMS) doivent améliorer ce bilan inquiétant, il est du devoir des chefs d'entreprises de protéger leurs salariés contre ces menaces ( Obligation de sécurité de l'employeur)  et de prendre des mesures adéquates.

 

Et je voudrais surtout souligner le risque en discothèque, confirmé par l'ONDRP. Ces établissements devraient mettre en place SANS DELAI des mesures pratiques et efficaces: Porte d'entrée blindée, gilets pare-balles/pare-couteau, vidéoprotection, détecteur de métaux à l'entrée, etc ...

 

http://medias.lepost.fr/ill/2008/04/21/h-20-1184081-1208797971.jpg

 

Les régions les plus risquées

Quatre régions concentrent la majorité des atteintes : l’Ile-de-France, PACA, Rhône-Alpes et le Nord-Pasde- Calais comptent pour 57,2 % de l’ensemble des actes d’atteinte sur l’année malgré un lissage certain (64,2 % pour les six premiers mois).

 

Cette répartition régionale des atteintes et des victimes correspond grosso modo à celle des agents de sécurité privée sur le territoire

 

GRAPHIQUE 1 -blog83629

 

 

Répartition des agents et des atteintes selon le lieu des actes d’agression

 

En termes de personnels, ce sont 189 agents privés de sécurité victimes d’une atteinte (et de deux atteintes, dans un cas au moins) qui sont à dénombrer.

 

La répartition des agents victimes par secteur d’activités est la suivante :
• La population des convoyeurs et transporteurs de fonds est la plus touchée, avec 61 agents de
sécurité concernés, soit un tiers, ce qui s’explique notamment par une attaque d’un centre-fort et par des missions réalisées à trois agents. Le nombre de victimes est en surreprésentation compte-tenu du fait qu’il s’agit de 10 000 agents sur environ les 150 000 que comprend la sécurité privée.
Les portiers et agents de sécurité des discothèques arrivent en deuxième position, avec 44 personnes victimes et 22,8 % du total.
Le secteur de la distribution compte 38 agents privés de sécurité victimes, soit 19,7 % du total des victimes.
Les autres secteurs sont plus éparses, à moins de 5 % (secteur touristique, dans lequel on fait rentrer les cinémas, les hôtels, les casinos, etc. ; le logement ; la bijouterie ; les entrepôts et chantiers) (graphique 2).

 

graphique-2---blog83629.JPG

 

Classement par lieux des atteintes aux agents de sécurité privée

Le classement par lieux  des atteintes est sensiblement différent car il ne tient pas compte du nombre d’agents privés de sécurité concernés lors d’une atteinte.

• Les discothèques (avec 38 actes, soit 26,8 %) ;
• Le secteur de la distribution (avec 35 actes, soit 24,6%) ;
• Le transport de fonds (avec 32 actes, soit 22,5 %) ;
• Le secteur touristique (avec 7 actes, soit 4,9 %) ;
• La bijouterie (avec 6 actes, soit 4,2 %) ;
• Les entrepôts et chantiers (avec 6 actes, soit 4,2 %) ;
• Le logement (avec 3 actes, soit 2,1 %) ;
• Lieux divers (avec 15 actes, soit 10,6 %).

 

graphique-4---blog83629.JPG

 

Types d'agressions sur les agents de sécurité

Les agents sont victimes à près de 56 %, soit 91 agents, d’atteintes verbales et mises en danger simple (sans rapport corporel).

 

Les atteintes physiques concernent 85 agents, soit 43,6 % des victimes. Quatre agents ont été tués dans l’exercice de leur métier. Les 81 autres agents blessés l’ont été dans le cadre de 70 cas d’agressions (une agression pouvant concerner plusieurs agents à la fois)

 

Sur ces 144 actes d’atteintes, près de 46 % l’ont été par le biais d’armes à feu et 13 % par le biais d’armes blanches. Les armes à feu sont principalement utilisées dans le cas des atteintes dans le transport de fonds (20 actes d’atteinte avec armes à feu sur 33 actes en tout) et dans les discothèques (18 actes d’atteinte avec armes à feu sur 38 actes en tout).

 

Les quatre agents de sécurité tués dans l’exercice de leur mission l’ont été par arme à feu (trois agents de sécurité de discothèque) et par explosif (un convoyeur de fonds).

 

type-agression---blog83629.JPG

 

 

Partager cet article

commentaires