Profil

  • 83-629
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS

Actu' en live

Recherche

10 décembre 2012 1 10 /12 /décembre /2012 10:00

Une Commission nationale consultative de la sécurité des transports de fonds a vu le jour par le Décret n° 2012-1109 du 1er octobre 2012 relatif à la protection des transports de fonds (Article 16).

 

Et conformément au Décret n°2000-376 du 28 avril 2000 relatif à la protection des transports de fonds  (Article 12-3), elle doit  comprendre, en outre, des associations ou de groupements professionnels dont l'activité concourt au renforcement de la sécurité des transports de fonds, et des représentants  des entreprises de transport de fonds.

 

Jusqu'a là rien d'anormal, c'est même plutôt logique.

 

C'est avec l'Arrêté du 22 novembre 2012 relatif à la composition de la commission nationale consultative de la sécurité des transports de fonds que cela semble "étonnant".

 

La composition de cette commission laisse perplexe sur l'un des "représentants de la profession des transports de fonds".

En effet, USP "Valeur", créé en avril 2012, à été "nommé" pour représenter le secteur, tout comme  la Fédération des entreprises de la sécurité fiduciaire (FEDESFI).

 

De plus USP Valeur se retrouve avec le même nombre de représentants (2) que la FEDESFI !

 

Si la FEDESFI (Créée en 2003, et rassemblant 95% des entreprises du secteur) semble totalement légitime au sein de cette commission, l'USP Valeur semble un "simple" outsider ayant moins de huit mois d'existence !

Mais cela ne semble pas plus choquer que ça la FEDESFI ...

 

http://www.onisep.fr/var/onisep/storage/images/media/images/metier_fiches-ideo/convoyeur-euse-de-fonds/9564419-1-fre-FR/convoyeur-euse-de-fonds_home_bandeau.jpg

 

USP VALEUR: Quelle représentativité ?

L'USP Valeur ne communiquant pas sur le nombre d'entreprises de transport de fonds représentées, la consultation de leur site internet laisse entrevoir un seul membre majeur: Loomis.

 

Donc le ministère de l'intérieur considère que l'avis ou les propositions de "USP Valeur" représentant, à priori, une seule grosse entreprise, doit avoir autant de "poids" (via deux représentants au sein de la commission) que la FEDESFI qui représente à elle seule 95% des entreprises et plus de 10 000 salariés ?

 

USP: Le pro du lobbying ?

USP Valeur, ayant moins de huit mois d'existence, représentant à priori une seule grosse entreprise, n'est-il pas le résultat d'un énorme lobbying auprès du ministère de l'intérieur ?

 

Est-ce que c'est la mission ou l'objectif  d'un syndicat patronal, que de défendre l'intérêt d'une seule grande entreprise ?

N'y a-t-il pas là un problème d'éthique sur le fonctionnement d'un syndicat qui doit œuvrer pour l'intérêt commun - de tous - ?

 

Car à ce compte-là, pourquoi l'ADMS n’est-elle pas représentée au sein du CNAPS ? Pourquoi n'est-elle pas partie prenante sur les gros chantiers, au même titre que le SNES ou l'USP ? Et ne venez pas me dire que l'ADMS est moins représentative que le SNES ou l'USP ...

 

USP: Le tissage méticuleux des activités en sécurité privée ?

Conseil en sûreté, USP Technologies, USP valeurs, etc ... L'USP se veut représentatif de l'ensemble des activités de sécurité privée, face à des autres syndicats patronaux spécialisés dans des secteurs très particuliers (Télésurveillance, transport de fonds,...).

 

A vouloir être présent partout, n'y à t'il pas un risque de dispersion ? De perte de légitimité ?

 

La surveillance humaine étant déjà l'un des plus gros secteurs de la sécurité privée en France, un syndicat représentant déjà ce secteur doit-il s'éparpiller pour représenter tout les autres segments de la sécurité privée ?

 

Le conseil en sûreté, les détectives privés, les convoyeurs de fonds et même la protection rapprochée sont des mondes tellement particuliers qu'il ne semble pas possible qu'un syndicat patronal "classique" (surveillance humaine en majorité) puisse aussi parler en leurs noms.

 

L'Alliance des syndicats patronaux prévue en 2013

L'USP et le SNES travaillent actuellement sur la mise en place de cette "fédération" de syndicats patronaux, pour que la voix de la profession se fasse mieux entendre auprès du ministère de l'intérieur.

 

N'est-il pas judicieux, dans cette Alliance avec un grand A, d'intégrer les "majors" de l'ensemble des syndicats représentants des segments de la sécurité privée ? Pourquoi ne pas intégrer la FEDESFI ? l'ADMS ? etc ... pour que chaque "profession" puisse avoir un canal de communication puissant via cette Alliance ? Pour que l'Alliance des métiers de la sécurité privée, le soit véritablement, et que l'intérêt général soit l'objectif principal de cette future "fédération" ?

Partager cet article

commentaires

HENAFF LUC 11/12/2012 11:16


un petit bug de ma part et désolé de mettre trompé de rubrique


 


amitié luc

HENAFF LUC 10/12/2012 14:50


Le centre canin de Cast a obtenu le renouvellement de son titre ASCC pour 5 ans pour une nouvelle compétence désormais le titre sera ASCCI agent de sécuirté conducteur de chien
d'intervention paru au J.O par arrété du 27 NOVEMEBRE 2013 donnant aptitude

83-629 11/12/2012 11:13



Je ne voit pas très bien le rapport avec l'article en question ^^


Mais merci de l'info !