Cette semaine, Maretz sera-t-elle encore confrontée à ce sinistre rituel, qui frappe toutes les deux semaines et se concrétise par l'incendie d'un édifice public ? Pour éviter que « cela ne se reproduise », dixit Aimé Bleuse, le maire, un contrat a été signé avec une société de protection caudrésienne.

 

Une force de dissuasion qui a une stratégie particulière.

 

Le reste de l'article: http://www.lavoixdunord.fr/region/maretz-des-hommes-de-l-ombre-pour-eviter-le-retour-de-flammes-jna14b0n495764

Tag(s) : #Revue de Presse

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :