APPLI POUR LES PROS

> A NE PAS RATER !

SECURI+

 

Publié par 83-629

Jeudi 3 novembre au matin, un terrible fait divers: Suite à une interpellation par des agents de sécurité de la SNCF (la SuGe, notamment une section spécifique que je ne connaissais pas "l'unité nationale d'intervention rapide (Unir)") un passager du RER E tombe dans le coma suite à des coups de matraque téléscopique (ou suite à une chute sur le quai lors de son interpellation) et son pronostic vital est fortement engagé .

http://www.maligne-ter.com/yonne-iledefrance/public/suge_1.bmp

  Sept personnes sont actuellement entendues par l'IGS, la police des polices

Deux fonctionnaires de la Brigade des réseaux ferrés (BRF), deux employés d’une société de sécurité privée et deux agents de la SNCF ... et l'agent de la SuGe ayant donné les coups de matraque.

 

 

Cela remet en lumière mon précédent article sur la mise en place d'un GPTI portant sur l'encadrement des interpellations par des agents de sécurité, tel que proposé par la CNDS.

 

 

+ d'informations

http://www.20minutes.fr/societe/817948-usager-rer-coma-six-nouvelles-gardes-vue

 

http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/20111104.FAP7495/un-homme-dans-le-coma-apres-une-interpellation-dans-une-gare-rer-a-paris.html

 

http://www.lemonde.fr/societe/article/2011/11/04/ouverture-d-une-enquete-apres-qu-un-usager-du-rer-est-tombe-dans-le-coma_1598845_3224.html

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
Z


Oui il faut faire tres attention aux medias, car je connais un peu le milieu et je sais qu'ils sont bien encadrés.



Répondre
8


Oui les informations peuvent être déformés



Z


Bonjour, J'ai un organisme de formation aux métiers de la sécurité en GTPI et suite à cet article je lis que les agents de la suge SNCF ont donné des coups de BDT au niveau de la tete d'un
individu. Je suis surpris car se service a une formation continue en GTPI et les agents connaises bien les zones traumatologiques de frappe.


M.ZAPERA



Répondre
8


Finalement vous avez eu raison, car la personne interpellé (qui est décédé depuis) est mort d'un infractus ... et non à la suite d'un coup de matraque.