Profil

  • 83-629
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS

Actu' en live

Recherche

22 octobre 2015 4 22 /10 /octobre /2015 09:00

La sécurité privée en Belgique se verra " peut-être " assigner beaucoup plus de tâches ("La décision du ministre ne tombera pas avant plusieurs semaines" )

Les pistes de réflexions du ministère de l'intérieur Belge:

Les agents de sécurité Belge pourrons (peut-être)

- visionner les images des caméras de surveillance des lieux publics,

- surveiller des endroits comme les parkings ou les zones récréatives,

- patrouiller dans les rues commerçantes au moment des fêtes (de fin d’année) mais aussi dans le quartier diamantaire,

- Patrouiller à proximité des bâtiments de la communauté juive ou d’autres lieux sensibles.

- rapatriement des illégaux,

- Signalisation des zones d’accidents sur les autoroutes (tiens c'était l'une des idées que j'avais eu: cliquez-ici pour lire mon article)

- campagnes d’éducation à la sécurité routière.

Partager cet article

Publié par 83-629 - dans Revue de Presse
commenter cet article

commentaires

Opsomer 22/10/2015 12:08

La majorité des missions citées sont déjà plus ou moins possibles pour la sécurité privée en France.

Opsomer 22/10/2015 12:05

La conclusion de l'article n'est pas à négliger : "La CSC Services publics, qui craint la disparition de 10 000 policiers, estime que l’effet cumulé d’un recrutement diminué, d’une diminution des budgets de fonctionnement et d’investissement (- 45 % entre 2007 et 2013) et d’une réduction des missions dévolues à la police fédérale, équivaut à vouloir vider un service public de sa substance au profit du privé."