Profil

  • 83-629
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS

Actu' en live

Recherche

10 septembre 2012 1 10 /09 /septembre /2012 15:56

Selon AEF Sécurité Globale:

Opérateurs de vidéoprotection : toute formation / titre / CQP concernant le champ de la surveillance permet d'obtenir la carte pro "Opérateurs de vidéoprotection": l'info comme quoi seul le Greta 34 serait habilité est fausse (JL Blanchou, DISP)

 

Suite à mon article sur le GRETA 34 : VOIR ICI  et ICI , la DISP à infirmé ma position et part du principe que toute formation inscrite au RNCP/CQP ou encore des diplômes de l'EN donneront la spécialisation "G" en sécurité privée, qui correspond à la "Vidéoprotection".

 

Cette position me laisse perplexe, et font ressortir plusieurs points:

 

DECRET 2005-1122: LA CERTIFICATION DOIT SE RAPPORTER A L'ACTIVITE EXERCEE

 

Chaque activité du monde de la sécurité privée doit avoir "en face" une formation spécialisée, se rapportant à l'activité exercée, comme le confirment les articles 1er et 9 du décret 2005-1122:

 

Article 1 

Les (...) salariés d'entreprises exerçant l'une des activités mentionnées à l'article 1er de la loi du 12 juillet 1983 susvisée justifient de leur aptitude professionnelle par la détention :

-soit d'une certification professionnelle, enregistrée au répertoire national des certifications professionnelles, se rapportant à l'activité exercée ;

- (...)

 

Article 9

Le candidat à l'emploi justifie de l'aptitude professionnelle correspondant à l'activité qu'il exercera.

 

Bref,

 

Toutes les activités "spécifique" au monde de la sécurité privée sont répertoriées dans le Décret n° 2009-137 du 9 février 2009, en son article 3.

 

Donc chacune de ces activités doit trouver sa  formation/certification spécifique pour pouvoir prétendre à une spécialisation donnée en application de cet article 3 du décret.

Et je persiste et signe, il n'existe qu'un seul diplôme reconnu au RNCP "donnant" normalement cette aptitude, et c'est le GRETA 34 qui le donne

 

Cette position permissive (légale ?)  de la DISP annule tout intérêt d'une spécialisation "vidéoprotection" (qui crée normalement des compétences et un savoir-faire spécifique à celle-ci).En effet, une personne ce formant dans la sûreté aéroportuaire, ou encore l'agent cynophile ou le convoyeur de fonds pourront tous prétendre à la spécialisation "Vidéoprotection" ...

 

DES RUSTINES POUR COMBLER CETTE "ANOMALIE" ?

Toujours selon AEF Sécurité (qui cite la DISP)  , cette reconnaissance "pour tous" de la spécialisation "Vidéoprotection" serait là en "attendant" d'avoir la création de CQP et autres titres "au moment voulu".

 

Vous me direz que ce type de "position" à eu plusieurs "antécédents":

- Un CQP APS sans agrément pendant au moins 4 mois CLIQUEZ ICI (avec arrêté rétroactif pour réparer tout ça  CLIQUEZ ICI )

- Tous les diplômes de niveau II ( Psychologie, biologie, et autres ..) éducation nationale sont "transitoirement" (et illégalement ? encore aujourd'hui) reconnus comme valant aptitude préalable à être dirigeant d'une société de sécurité privée, faute de n'avoir pas assez de formation reconnues au RNCP concernant cette aptitude: Il y a même un courrier de la DLPAJ qui valide cette "reconnaissance", en totale contradiction avec le Décret n°2005-1122 , article 5   et l'article 6 .

 

Donc je pense que l'on entre dans le même "cadre" que l'aptitude du dirigeant d'une société de sécurité privée, mais si pour eux on leur demande "au moins" la détention d'un diplôme de niveau II, pour l'aptitude préalable de l'activité "en vidéoprotection" tous les diplomes reconnues en "surveillance" feront l'affaire !!

 

BILAN

Vous, agent qui me lisez, remplissez vite une nouvelle demande de carte professionnelle, et dans l'encadré 3, rajouter au "stylo" l'activité "Vidéoprotection" ... quelle que soit votre formation reconnue (même si vous l'avez eue par "reconnaissance" au titre de votre "expérience"), demandez celle de "vidéoprotection": Elle vous sera octroyée sans formation spécifique ... en attendant le "moment venu" !!.

 

Et donc une question toute simple:

- Pourquoi avoir créé une spécialisation "vidéoprotection" si tous les acteurs de la sécurité privée vont pouvoir y prétendre ?

 

Merci la DISP !

 

Mais de toute façon, même avec cette position de la DISP très permissive (et illégale ?), cela n'arrête en rien que de très nombreux salariés seront "nouvellement" soumis au code de la sécurité intérieure , et donc :

-  Soumis à une obligation de moralité ( Casier, STIC/JUDEX)

- Soumis à l'obligation de détenir une d'aptitude (bon pour ce point, le salarié "opérateur en vidéoprotection" pourra/devra passer une formation d'agent cynophile, médiateur ou encore portier de discothèque, il aura tout de même cette "spécialisation").

 

Je parle par exemple des agents privés dans les PC autoroutiers, tunnels, parkings souterrains et autres sites ouverts au public... qui jusqu'à lors n'était pas concernés par le code de la sécurité intérieure et toutes les obligations liées à celle-ci ... ainsi qu'une nouvelle autorité (et une nouvelle taxe) pour eux: le CNAPS.

Partager cet article

commentaires

Y 12/09/2012 15:57


Tiens je vais refaire une demande de carte pro alors, c'est pas bête çà. Merci je sens que çà va hurler là haut....

83-629 13/09/2012 13:54



oui pourquoi pas !



chris 10/09/2012 19:23


Bsr,


Petit bémol sur les pc autoroutiers puisque certains agents sont gardes particuliers et par conséquent, n'ont pas besoin de cette habilitation spécifique.


Sur les établissements appartenant à des collectivités territoriales ne sont pas non plus visés par cette démarche administrative.


@+

83-629 11/09/2012 10:26



Non non il serons tout de même soumis à cette spécialisation (tout opérateurs privés) ... même si on se trouve dans une "aberration" juridique.


 


Après en effet les organismes public ne sont pas soumis au CSI, et donc à ces obligations


 


 



HENAFF LUC 10/09/2012 19:08


bonjour,


autrement dit un agent de sécurité coche la case cyno ???


 

83-629 11/09/2012 10:25



Non non,

C'est à dire qu'un agent cyno sortant de votre formation pourra coché la case "vidéoprotection", même si sa formation de base n'à rien a voir avec celle-ci ...