APPLI POUR LES PROS

> A NE PAS RATER !

SECURI+

 

Publié par 83-629

Jusqu’au 28 février, des agents de sécurité de la SNCF sont autorisés à réaliser des palpations sur les usagers de gares, face au phénomène des bandes rivales. Explications.

Une manière de prévenir les attroupements armés dans les trains et les gares ? Jusqu’au 28 février, la préfecture de police de Paris autorise les agents du service interne de sécurité de la SNCF à procéder à des palpations de sécurité sur les usagers des transports dans plusieurs gares de Seine-et-Marne :


Melun
Mée-sur-Seine
Cesson
Savigny-le-Temple/Nandy
Lieusaint/Moissy-Cramayel
Combs-la-Ville/Quincy.

 

« Menaces graves »
L’autorisation est aussi valable « pour les véhicules de transport qui les desservent. » Outre les palpations, ces agents peuvent aussi réaliser « l’inspection visuelle des bagages à main et, avec le consentement de leur propriétaire, à leur fouille. »

Une décision justifiée par la préfecture de police estimant que ces violences « font peser des menaces graves sur la sécurité publique. » Ces communes n’ont pas été choisies par hasard : elles ont toutes été le théâtre de rassemblements de groupe de jeunes – parfois armés – et d’affrontements entre bandes rivales, notamment entre mineurs.

« Ce sont des problématiques localisées, avec des personnes qui se donnent parfois rendez-vous dans des gares précises pour en découdre », estime Mariane Lucidi, la directrice de cabinet du préfet.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
Je trouve cela bien d'agir avec prévention dans ce genre de situation,
qui peut être désamorcée vite et bien ...A méditer
Répondre