Les équipes du GPIS, Groupement parisien inter-bailleurs de surveillance, qui patrouillent dans le parc social de la capitale, ont fait valoir leur droit de retrait. Du jamais vu. C’est une décision d’une inspectrice du travail dans un dossier de harcèlement qui a mis le feu aux poudres.

Tag(s) : #Revue de Presse
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :