Daniel Warfman, « Le contrôle de la formation : Bilan et perspectives », Revue Lexsociété, 2022-03-28. 

En mars 2012, le numéro 19 des cahiers de la sécurité, revue de l’INHESJ était intitulé « sécurité publique, sécurité privée... partenariat ou conflit ?
Dans ce numéro, plusieurs articles étaient produits par des participants à notre colloque d’aujourd’hui : Xavier Latour, Eric Chalumeau, Christophe Aubertin, Nicolas Lesaux et moi-même.
Dans ce numéro, j’attirai déjà l’attention sur mon cheval de bataille : la formation du middle-management des entreprises de sécurité privée.


Il y a maintenant 10 ans, 10 ans déjà, le 22 octobre 2012, le thème des premières  assises de la sécurité privée organisées conjointement par le Directeur de l’Institut national des hautes études de la sécurité et de la justice, André-Michel Ventre et le Préfet Délégué interministériel à la sécurité privée, Jean-Louis Blanchou, était déjà : « Assises de la sécurité privée 2012 : Quelles formations ? ».


Les tables rondes étaient bien organisées autour des approches pragmatiques des formations :
- Évaluation des besoins de formation du secteur de la sécurité privée par les employeurs et utilisateurs
- Faire s’exprimer les acteurs publics sur la formation à la sécurité privée
- Comment les acteurs de la formation à la sécurité privée voient-ils une évolution de leur secteur d’activités ?
- Les pistes à retenir


Ces assises prenaient place à la suite du rapport sur la formation aux métiers de la sécurité privée daté de juillet 2012 et rédigé conjointement par :
- L’Inspection générale de l’administration du Ministère de l’Intérieur
- L’inspection générale de l’éducation nationale du Ministère de l’éducation nationale

Tag(s) : #actusecu, #savoir
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :