L'agent de sécurité traumatisé souffre de deux fractures orbitaires après qu'un usager de la gare Saint-Roch s'en est violemment pris à lui. Le préjudice physique de l'agent de sécurité est très lourd. 

Drôle d'impression à l'audience ce lundi au moment où le jeune Meldois âgé de 25 ans s'est lancé dans la lecture d'une lettre d'excuse à la victime. "La situation a échappé à notre contrôle, je ne suis pas quelqu'un de violent ce n'était pas le fruit de mes intentions", indique celui qui s'en est violemment pris à un vigile de la gare Saint-Roch le 16 juillet dernier au petit matin. L'analyse n'est pas vraiment partagée par ce dernier qui souffre de deux fractures, du cadre et du plancher orbitaire, encore non stabilisées. Le médecin légiste a donné une première évaluation de la gravité des blessures causées dix jours d'ITT.

 

Source: Midi Libre

Tag(s) : #AgressionsADS
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :