Depuis 2009, à la demande des services du ministère de l’Intérieur, les préfectures refusent de soumettre les agents titulaires d’un SSIAP à la loi de 1983 encadrant les activités de sécurité privée.

Une décision lourde de conséquences qui remet en cause plus de 20 années de pratique. D’où vient ce revirement ?
En quoi constitue-t-il un risque ?
Pourquoi est-il capital d’inclure la sécurité incendie dans la loi de 1983 ?
Réponses et éclairage avec l’expertise de Xavier Latour et Pierre Moreau.

 

 

Télécharger le document de réflexion : CLIQUEZ ICI

 

 

 

 


Tag(s) : #cnaps, #actusecu, #Sécurité incendie, #Sécurité incendie-sécurité privée

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :