Sur Paris, le GPIS existe depuis de nombreuses années (Cliquez ici pour plus d'informations ).

Très bien structuré, avec de gros moyens, malgré quelques critiques ... (cliquez ici)

 

Mr Estrosi voudrait reproduire ce modèle sur Nice, au niveau du quartier des moulins.

 

Ce député parle de sécurité privée "armée" , car en effet, le code de la sécurité intérieure permet le port de bombes lacrymogènes et de tonfas pour les agents de sécurité "internes" à un bailleur d'immeubles collectifs (décret de décembre 2011).

 

-----------------------------------------------------

Article de presse de TF1:

Le député-maire UMP de Nice va déployer dans un quartier de la ville des médiateurs et des agents de sécurité privés patrouillant toute la nuit, a-t-il précisé mercredi à la presse, après avoir annoncé lundi soir la création de sa propre "zone de sécurité prioritaire".

 

Le député-maire UMP de Nice Christian Estrosi va déployer dans un quartier de la ville des médiateurs et des agents de sécurité privés patrouillant toute la nuit, a-t-il précisé mercredi à la presse, après avoir annoncé lundi soir la création de sa propre "zone de sécurité prioritaire". La cinquième ville de France ne figure pas en effet dans une toute première liste de 15 "zones de sécurité prioritaire" dressée par le gouvernement le 31 juillet, ce que M. Estrosi avait dénoncé lundi.
 
Nice, qui se targuait d'être un laboratoire des idées de prévention de la délinquance de l'ex-président Nicolas Sarkozy, entend continuer ses expérimentations dans un quartier sensible de l'ouest de la ville. "Je ne veux pas attendre que Nice subisse des violences telles que celles qu'Amiens vient de connaître pour réagir. J'ai donc décidé de faire du quartier +des Moulins+ un laboratoire", a déclaré M. Estrosi mercredi.

 

Le reste de l'article: http://lci.tf1.fr/politique/estrosi-en-appelle-au-prive-pour-la-securite-d-un-quartier-de-nice-7470117.html

Tag(s) : #Actualité-Réglementation Sécurité privée
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :