L’employé chargé de la sécurité, âgé d’une vingtaine d’années, « n’est pas connu des services de police », indique encore le représentant du ministère public. Ce jeudi soir, le suspect était toujours placé en garde à vue au commissariat de la ville où son audition se poursuivait.

« Dans cette affaire, deux versions s’opposent : celle d’un rapport sexuel consenti selon le suspect, et celle d’un viol selon l’adolescente de 16 ans », résume Olivier Glady.

L’enquête confiée à la brigade de sûreté urbaine de Sarreguemines suit son cours.

 

Tag(s) : #Revue de Presse
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :