Un groupe lobbyiste de la sécurité incendie (http://www.gssiap.com) annonce les grands axes d'une mobilisation générale  "Sécurité Incendie et Sécurité Privée":

 

Les actions viseront également les ERP et IGH avec les débrayages des personnels SSIAP qui ne manqueront pas, afin de respecter la législation, de mettre leur site en sécurité en déclenchant l'évacuation générale pour mettre les occupants en sécurité le temps du débrayage.

 

"Sécurité Incendie et Sécurité Privée"

Est-ce que le fond du problème de l'exercice des missions SSIAP, c'est que les entreprises de sécurité privée puissent proposer de telles missions ?

 

Est-ce que c'est à cause des sociétés de sécurité privée que l'exclusivité des missions SSIAP, conformément à l'article MS 46, n'est pas tout le temps respectée ?

 

Ce groupe de lobbyistes s'attaque aux conséquences, et non à la cause du problème !

 

La cause principale est l'inaction des différentes CCDSA, et le silence des agents SSIAP sur l'illégalité des missions de "sûreté" réalisées en parallèle des missions de sécurité incendie.

 

OUI, il faut que les missions des équipes SSIAP respectent en tout point l'article MS 46 du réglement du 25/06/80 !

NON, ce n'est pas en interdisant aux sociétés de sécurité privée de proposer ce type de prestations que l'exclusivité des missions de sécurtié incendie sera mieux respectée.

 

Il n'y a qu'à voir les nombreux services internes de sécurité incendie en type U ! Pratiquement tous assurent des prestations de sûreté, sortant des missions SSIAP exclusives : vidéosurveillance dans le PC Sécurité, intervention en cas de rixe, ouverture et fermeture d'accès (contrôle d'accès), gestion de maintenance hors "incendie", etc.

 

Tout ça pour dire que l'origine du problème vient :

 

- 1: des donneurs d'ordres, qui veulent "rentabiliser" un service sécurité imposé par la réglementation ;

- 2: des CCDSA quin malgré leurs contrôles fréquents, ne mettent pas l'exclusivité des missions SSIAP au coeur de leurs préocupations.

 

Grèves utiles ?

La "grève du zèle" serait bien plus porteuse : aucune perte de salaire pour les agents grèvistes, et un strict respect de la réglementation en vigueur, notamment l'article MS 46 du réglement du 25/06/80.

 

Qui va licencier un salarié voulant respecter la loi ?

Tag(s) : #Sécurité incendie-sécurité privée

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :