Question N° : 3040 de Mme Marie-Christine Dalloz ( Union pour un Mouvement Populaire - Jura )

 

Question publiée au JO le : 14/08/2012 page : 4728

Texte de la question

Mme Marie-Christine Dalloz alerte Mme la ministre des affaires sociales et de la santé sur le recours aux gels hydro-alcooliques pour l'aseptisation des mains, notamment en milieu hospitalier où l'utilisation est de plus en plus fréquente.
Le 2-propanol, présent à 60 % dans ces solutions, est un alcool qui pénètre par voie transcutanée rapide par action "solvante" du film lipidique protecteur et respiratoire pour finalement donner naissance, par oxydation, à de l'acétone, métabolisée en acides acétique et formique d'où toxicité et conséquences tels que dessiccation de la peau, stéatose hépatique, céphalées, sensations ébrieuses, troubles digestifs constants, impact négatif sur la fertilité masculine.
Le personnel hospitalier est exposé à des doses pondérales importantes au quotidien.
L'incitation à utiliser ce type de produit dans le secteur hospitalier va croissante dans la mesure où la Haute autorité de santé considère que la quantité de gel hydro-alcoolique utilisée dans l'établissement est un indicateur valable de lutte contre les infections nosocomiales au point de considérer les indices ICALIN et ICSHA comme principaux critères d'évaluation et d'accréditation.
Aussi, elle lui demande si la prudence ne nécessiterait pas un examen plus approfondi des causes et conséquences du 2-propanol émanant des gels hydro-alcooliques.
Tag(s) : #Secourisme
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :