APPLI POUR LES PROS

> A NE PAS RATER !

SECURI+

 

Publié par 83-629

Un peu d'humour ! Qui permet aussi de faire face au réalisme, quand à l'efficacité réel d'agents de sécurité face à du terrorisme "Suicidaire" ...

Utilités des agents de sécurité aux portes des magasins: Un dessin très parlant ! (Humour)
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
Bonjour,
Beau dessin... non signé... Êtes vous l'auteur ?
Répondre
8
Non je n'ai pas autant de talent !
C'est un dessin qui est largement diffusée, mais je ne connais pas sont auteur initial
8
Non je n'ai pas autant de talent !
C'est un dessin qui est largement diffusée, mais je ne connais pas sont auteur initial
8
Non je n'ai pas autant de talent !
C'est un dessin qui est largement diffusée, mais je ne connais pas sont auteur initial
8
Non je n'ai pas autant de talent !
C'est un dessin qui est largement diffusée, mais je ne connais pas sont auteur initial
8
Non je n'ai pas autant de talent !
C'est un dessin qui est largement diffusée, mais je ne connais pas sont auteur initial
C
Bsr, effectivement cela n'a aucune utilité puisque terroriste il y aurait, il portera une veste "équipée" voire il existe aussi de l'explosif liquide indétectable.
@+
Répondre
Z
C'est juste rassurant pour les clients... mais il est vrai que nous sommes systématiquement exposés en première ligne ... pour un petit Smic ... hi hi hi !! Alors que les Vigiles de l'antiquité étaient parfois juchés en haut des tours de guets des cités pour être "vigilants" et porter alerte à l'arrivée des BARBARES ou des départs de feu pour éviter le pire !!... mais également, un genre de police antique : Source WIKIPEDIA : Les vigiles urbains (en latin : vigiles urbani, littéralement « les yeux de la ville ») sont, sous la Rome Antique, les troupes chargées de la lutte contre les incendies et de la police nocturne. Ne disposant que d'effectifs limités sous la République, le service prend de l'importance lors de la réorganisation de la ville de Rome sous Auguste. L'organisation du corps des vigiles reste inchangée jusqu'au Bas-Empire où il devient un service civil sous Constantin. Le corps est finalement dissout, comme les cohortes urbaines, vers la fin du IVe siècle.
Répondre